RANDONNEE SUR L’ILE D’AMORGOS

2019
03.05

Amorgos, une île toute en longueur : de vieux villages dispersés dans la montagne et quasi abandonnés, un magnifique monastère : Panaghia Chozoviotissa et partout la même aridité, la même âpreté des paysages, le soleil, le vent et la pierre…

Appréciez les magnifiques vues…

Découvrez la petite Eglise et la plage Agia Anna :

Randonnez sur de beaux sentiers, profitant de paysages à couper le souffle

Enfin, découvrez le célèbre monastère de Panaghia Chozoviotissa :

Une randonnée en liberté à découvrir sur le site de Zig-Zag :

http://www.zigzag-randonnees.com/2500/naxos-paros-et-amorgos.html


MAURITANIE: CARAVANES AU LONG COURS!

2019
02.20

L hiver passé, plusieurs petits groupes Zig-Zag ont pu randonner en Mauritanie dans l’Adrar et les ergs périphériques…Un retour dans le désert très apprécié…Nous récidivons dès octobre et nos caravanes sillonneront de nouveau un désert qui n’a rien à envier à d’autres plus connus mais aussi plus touristiques. Nous avons mis nos pas dans ceux d’autres voyageurs!

SUR LES TRACES D’ODETTE DU PUIGAUDEAU

« Mais nous étions alors, nous aussi, devenus des nomades. De nos compagnons, nous avions appris la patience, l’endurance, un sage fatalisme… » écrivait Odette Du Puigaudeau dans La Route de l’Ouest (Maroc-Mauritanie) à la fin des années 30. Ecrivain-voyageuse, elle et sa compagne, Marion Senones, révélèrent au public français la terre des maures – la Mauritanie – qui suscita ou nourrit bien des vocations littéraires – d’Ernest Psichari au Gl. Gouraud, de St Exupéry à Diego Brosset.. Comment s’en étonner quand le meilleur guide peut être un vieillard aveugle distinguant au toucher le sable de St Louis de celui de Nouadhibou ?

Les paysages du Sahara mauritanien sont tout aussi somptueux, grandioses et variés que ceux de son voisin le Sahara algérien ; regs au Nord, socle cristallin ancien (le Hank au Nord/Est), massifs montagneux (l’Adrar, au centre,  l’Assaba, l’Affolé plus au Sud) et rebords de plateaux formant de longues falaises (les Dhars) ; sans oublier les ergs de Ouarane et Aouker que sépare la falaise du Tagant. Le Sud du pays, de climat sahélien, est occupé par la fertile vallée du fleuve Sénégal.

La Mauritanie est un ensemble complexe de populations. Les nomades Rgaybat (ou Reguibat) vivent sur le territoire mauritanien, algérien et au Sahara Occidental. Les populations d’Afrique Noire occupent essentiellement la vallée du fleuve Sénégal.

EN ROUTE POUR CHINGUETTI ET L’ADRAR

L’Erg Ouarane, c’est l’extrémité occidentale d’un erg immense qui s’étale à l’est jusqu’au Mali et en Algérie, sur des milliers de kilomètres… Nous n’allons pas jusque là !

Miracle du désert : il y a de l’eau et de la vie : des palmiers dattiers poussent dans une myriade d’oasis où, chaque été, la guetna – la récolte des dattes – est une grande fête.

Lumières et couleurs, sable vif et sol compact, aridité extrême et végétation, faune et silence, vestiges préhistoriques et dune qui chante… Tout est là.

Chinguetti, tapie au bord d’un large « bartha » (oued en Hassania, la langue des maures) est actuellement oubliée et menacée d’ensablement. Visite de cette ville du XIIème siècle considérée comme l’une des sept villes saintes de l’Islam et début de la randonnée chamelière plein sud.

Partant de Chinguetti avec une caravane de chameaux qui portent nos bagages,  on associe l’Erg Ouarane et l’Adrar. Tout se fait à pied en compagnie de notre caravane. Au fil des années, nous avons eu l’occasion de réaliser à de nombreuses reprises cet itinéraire et avons pu repérer les meilleurs points d’entrée dans l’Adrar à partir de Zarga, à l’Ouest de l’erg Ouarane…

Nos voyages en Mauritanie sont sur notre site: http://www.zigzag-randonnees.com/579/mauritanie.html

Pinde et villages de Zagoria

2019
02.03

Nous étions en ce mois de septembre dans la région de l’Epire (au nord-ouest de la Grèce) avec un groupe de marcheurs! C’est une région inattendue, surprenante, hors des sentiers battus, et finalement si attachante! Nous avons marché au coeur du Parc national de « Vikos-Aoos » à travers une végétation luxuriante (composée de pins, de cèdres, d’hêtres et de chênes) surplombée du massif (calcaire) du Pinde: c’est la chaîne centrale du pays, et elle culmine à une hauteur moyenne de 2 650 mètres. Accrochés aux pentes du Pinde, nous avons découvert tout le caractère des Zagoria, ce sont 46 villages en pierre et aux toitures couvertes de lauze. C’est un merveilleux patrimoine bâti mettant en exergue une architecture, une histoire, une gastronomie exceptionnelles, ainsi que des savoir-faire ancestraux!

Le trek est sur notre site: http://www.zigzag-randonnees.com/927/pinde-et-villages-de-zagoria-8-jours-de-juin-a-octobre.html

LA CASAMANCE: BOLONGS ET PIROGUE!

2019
01.18

La Casamance, coincée entre les frontières de la Gambie au Nord et de la Guinée-Bissau au Sud, est une région à part, traversée par le fleuve Casamance d’Est en Ouest. Long d’un peu plus de 300 kilomètres, la marée haute le recouvre jusque Ziguinchor : en aval de la capitale de la Casamance, on croit être sur le fleuve et on est déjà sur la mer !

D’innombrables bras de mer (ou de rivière) s’échappent du fleuve vers le Nord et le Sud en serpentant (comme des méandres) : les bolongs sont des voies de communication naturelles qu’empruntent les pirogues pour relier les îles et le villages les plus isolés, perdus dans la mangrove.

La Basse-Casamance est un univers semi-aquatique, la mangrove recouvrant toutes les côtes. Dans l’arrière-pays, des villages d’agriculteurs que signalent des bouquets de fromagers gigantesques (plus élevés que les baobabs !) tirent partie de la pluviométrie la plus élevée du Sénégal, l’hivernage (la saison des pluies) pouvant se prolonger jusque octobre.

Nous sommes ici en pays diola et notre guide, diola lui-même, nous guide à travers cet univers mystérieux, ce labyrinthe de bolongs et de sentiers, entre les palétuviers de la mangrove et la voûte forestière, de village en village. Quoi de plus naturel, au cours de ce voyage, que de combiner pirogue et marche ! Ou pirogue et VTT!

CARABANE, L’ILE DES PIRATES!

Au coeur de la Casamance, comme portée par le fleuve, l’île de Carabane fut le premier comptoir français en Casamance. Depuis peu, les bateaux de ligne qui desservent Ziguinchor depuis Dakar peuvent y accoster. Avant, ils mouillaient au large et confiaient leurs passagers à de frêles esquifs chargés du transit…Par beau temps, tout allait bien. Carabane est un vieux village que le sable semble être sur le point d’engloutir. Quelques pirates (ou leurs descendants) y tiennent des auberges qui invitent au séjour comme l’hôtel Carabane, un ancien séminaire, toujours  propriété du diocèse … Au bar, pas de vin de messe mais bière fraîche à volonté. Décidément, les voies du seigneur sont impénétrables!

OUSSOUYE ET LES FETICHES

A 45 m. en pirogue et ensuite 30 m. de mauvaise piste, le village d’Oussouye se compose de 6 grands hameaux noyés dans la végétation. Un bouquet de gigantesques fromagers signale chacun d’eux et lui dispense une ombre protectrice. On taille dans les racines de ces arbres portes et volets des cases en terre. Chaque hameau a sa case à fétiches qui le protège ainsi que sa population. Une journée n’est pas de trop pour découvrir, entre terre et eau, ce village!

ROYAUME D’ENAMPOR

Chaque île de Casamance était, jusqu’au début du 20ème siècle, un royaume…Le morcellement du delta en une multitude d’îles a bien fait les choses…Chaque roi défendait jalousement son indépendance.  A Enampor comme à Seleki, 2 îles voisines, coexistaient 2 royaumes.  Les cases à impluvium royales destinées à collecter l’eau de pluie sont devenues d’agréables campements touristiques!

La Casamance, un sanctuaire naturel préservé que nous ne pouvons que vous inviter à découvrir!

Retrouvez nos voyages en  Casamance:

http://www.zigzag-randonnees.com/1424/casamance-originelle-8-jours-toute-l-annee.html

LA TADRART EN ZIG-ZAG

2019
01.12

Cécile a réalisé en 2010 un superbe reportage photos pendant une randonnée dans la Tadrart algérienne. Nous pouvons y retourner maintenant et nous ne résistons pas au plaisir de vous montrer quelques extraits de ce voyage.

carte de voeux 2019

2019
01.02

LE TREK DE LA NATIVITE EN PALESTINE

2018
11.01

Depuis 2010, Zig-Zag programme des voyages en Palestine. Avec un de nos correspondants, nous organisons maintenant, en plus,  le Trek de la Nativité (sur 12J).

Ce voyage est entièrement consacré à la découverte de la Palestine et de la Cisjordanie.

A l’Ouest du Jourdain, la Cisjordanie offre une grande variété de paysages sur un petit territoire (5800 km2). Les collines de Cisjordanie (le sommet le djebel El-Assur atteint 1015 m près de Ramallah) s’arrêtent à l’Est sur la vallée du Jourdain et sur la mer Morte, une dépression située à 400 m sous le niveau de la mer. De profonds wadis fragmentent la région et concentrent les terres cultivées tandis que les villages sont souvent situés sur les crètes et les hauteurs.

De par son climat méditerranéen (tempéré par l’altitude, on est en moyenne entre 600 et 800 m) et favorable et de par sa fertilité, la Palestine a toujours eu une vocation agricole et été densément peuplée. Notre périple nous conduit à la découverte de la Palestine des champs et des villes, d’hier et d’aujourd’hui où vivre est un acte de courage et de résistance.

Douze jours pour découvrir un riche passé et pour mieux comprendre la situation actuelle dans les Territoires Occupés . Nous avons préparé ce voyage avec ATG , le centre de tourisme alternatif de Jérusalem.

LE TREK DE LA NATIVITE

Lors de notre trek, nous suivons le chemin emprunté par 2 trekkeurs, Marie et Joseph avec leur âne il y a 2000 ans, de Nazareth à Bethléem où Jésus est né…D’après l’évangile de Saint-Luc, la petite famille se rendait à Bethléem pour payer ses impôts. Arrivés sur place, l’hôtel étant surbooké, Marie dût accoucher entre le boeuf et l’âne dans une crèche.

Nous cheminons sur leurs traces et découvrons  des paysages bibliques où des bergers gardent leurs troupeaux à proximité d’oliviers millénaires. Collines verdoyantes au printemps et canyons désertiques nous invitent à une découverte à pied qui est aussi une succession de rencontres: prêtres franciscains au Mont Thabor, imams des petits villages, moines grecs orthodoxes du désert, agriculteurs accrochés à leurs terres menacées par la colonisation, bédouins en compagnie de leurs troupeaux…

Ce voyage ne laisse personne indifférent et aide à mieux comprendre le quotidien des palestiniens.

RANDO EN AVRIL

Un groupe a réalisé le Trek de la Nativité en avril: les départs se succèdent au cours de l’année. D. G. nous a rapporté  de superbes photos qu’on peut admirer sur son blog et nous a autorisé à en publier quelques unes.

Pendant la randonnée, la plupart des hébergements sont chez l’habitant: c’est l’occasion de discuter avec nos hôtes palestiniens.

Vous pouvez retrouver le reportage de D.G. sur son blog:

http://www.dagimages.fr/

Et sur le site Zig-Zag, nos voyages en Palestine:

http://www.zigzag-randonnees.com/1903/le-trek-de-la-nativite.html

ASCENSION DE L’ELBROUZ

2018
10.25

2 randonneuses Zig-Zag nous envoient une carte postale rafraichissante au mois d’août depuis le sommet de l’Elbrouz atteint après quelques jours d’ascension!

RANDONNEE DANS LES MONTS LIBAN

2018
10.15
Fresque dans la Qadisha

Ces dernières années, nous avons réussi à effectuer plusieurs randonnées au Liban, en particulier dans le Mont-Liban, très beau massif (le sommet, Qornet Es Sauda est à 3083 m) avec la vallée de la Qadisha, la vallée sainte maronite au Nord. Voici quelques photos et impressions de voyage! Nous complèterons prochainement ce reportage!

Les Monts-Liban

DE RETOUR

Nous voici rentrés depuis une semaine, et nous pouvons dire que ce voyage
nous a tous marqués tant sur le plan touristique, culturel qu’humain! Nous
avons eu des guides passionnants soit en rando avec Georges pour les sites
de Baalbek et autres, soit avec Bassam pour la visite de Byblos, et
Beyrouth. Les rencontres humaines ont été d’une grande richesse, et les
visites et commentaires tout aussi intéressants.

Félicitations aussi à Michel qui gère au Liban toute cette organisation de main de Maître! D et A R

Un monastère dans la vallée de la Qadisha

UN AUTRE TEMOIGNAGE

Il est intéressant de se rendre au Liban: culturellement parlant, historiquement parlant le pays est riche(vestiges, églises, sites…).
Nous avons été chaleureusement accueillis: le voyage avait donc un intérêt humain. On ne retourne pas indifférents, la situation complexe dans laquelle se trouve le pays depuis des années nous a été expliquée, évoquée. On revient très enrichis de ce court mais passionnant voyage.

Itinéraire très varié qui permet d’avoir une bonne vue d’ensemble du pays (coins retirés, montagne, villes villages, visites culturelles, marché).
J’ai beaucoup apprécié les nuits chez l’habitant au pied du mont Noir et surtout dans la vallée de la Qadisha.
L’itinéraire trek était varié: (3000 m) puis vallée (de la Qadisha et autres), traversée de villages et villes (Edhen), arrivée en bord de mer (Byblos)…

Les accompagnateurs ont été très efficaces, accueillants, ouverts. Cela a été très agréable: une rencontre enrichissante.
Tout a été très bien organisé (nuit en tente, nuits chez l’habitant, nuits dans les monastères, repas): rien à dire.
Un guide nous a accompagné durant toute la semaine; il nous a très bien guidés, encadrés. Un second guide a été contacté le dernier jour pour nous accompagner et nous renseigner sur Byblos, Beyrouth: très efficace, très bien. S.F

Colonnes à Baalbek
Nos randonnées au Liban sont décrites sur le site:
http://www.zigzag-randonnees.com/2304/randonnee-dans-les-monts-du-liban-8-jours.html

XIAN, DUNES DU GOBI ET MONASTERE DE BAIDAN JARAN

2018
10.10

Le Yang Tse Kiang sépare très grossièrement  Chine du Nord et du Sud. Au Nord, le bassin du Fleuve Jaune, berceau des empires chinois, et la culture du blé. Au Sud, une végétation de plus en  plus tropicale et le riz !
Notre correspondant à Xian a organisé sur quelques jours pour Zig-Zag une découverte de la Chine du Nord. Tout a commencé à Xian, une petite ville de …8 millions d’habitants ! Cette ancienne capitale impériale a (c’est rare en Chine) conservé son vieux quartier commerçant avec son bazar (ou plutôt l’a reconstruit à l’identique) habité par les Huis (une minorité musulmane)  et aussi de gigantesques remparts dignes de Tintin et le Lotus Bleu.

Xian est surtout connue pour ses armées de guerriers de terre cuite. Le 1er empereur de la Chine unifié, Qin Shi Huangdi, se fit enterrer au 3ème siècle avant J.C. avec des milliers de ses guerriers en terre cuite chargés de sa protection dans l’au-delà…La finesse des visages qui étaient tous peints à l’origine témoigne de la maîtrise des artistes !

De Xian, une nuit de train-couchette (molle) est nécessaire pour rejoindre les confins du pays et la Mongolie Intérieure…Les dynasties impériales successives depuis toujours ont tenté de contrôler ces confins du monde chinois d’où pouvait à tout moment surgir l’envahisseur nomade…Le Nord de la Mongolie Intérieure, à perte de vue, ce sont des dunes gigantesques qui s’étendent sur des centaines de kilomètres et forment le désert de Gobi, à cheval sur la Mongolie Extérieure (indépendante) et la Mongolie Intérieure (province chinoise).

Le désert de Gobi est une gigantesque frontière naturelle dont seuls les Mongols connaissent les secrets. Les caravanes de chameaux empruntaient quelques rares pistes caravanières et reliaient les oasis entre elles.

Le Gobi est un désert mais…avec de l’eau présente dans les dépressions sous forme de lacs, tantôt salés, tantôt d’eau douce…

Au cœur du Gobi, à des dizaines de kilomètres de toute ville, un monastère bouddhiste totalement isolé : Baidan Jaran. On peut le rejoindre à pied en 3 à 4 jours de marche. Les bagages suivent sur les chameaux à 2 bosses, l’intendance locale. En 2 semaines, on peut combiner la découverte du Gobi et de Baidan Jaran avec les grottes de Dunhuang à l’Ouest du Gansu. Mais en Chine, un voyage ne finit jamais, tant il y a à découvrir !

http://www.zigzag-randonnees.com/2289/gansu-et-mongolie-interieure-vers-les-dunes-de-baidan-jaran.html