GOKYO-EVEREST

2017
11.14

Népal: le pays dont le roi est un sommet! Nous réalisons 2 treks en 15 et 22J vers le camp de base de l’Everest, dominé par les parois écrasantes de nombreux 8000m dont les 3 plus hauts sommets du monde (l’Everest 8848 m, le Lhotse 8571 m et le Cho Oyu 8153 m). L. et M. V. nous ont envoyé des photos de leur trek (Everest Express): toute la beauté du Népal! Vous pouvez retrouver toutes les photos sur notre page facebook!

AU COEUR DU GRAND ERG ORIENTAL

2017
10.25

Aux portes de la Méditerranée, le sud tunisien offre une aventure hors du commun: le sable y est si fin qu’on dirait de la poussière d’or, le climat y est si doux qu’on croirait une caresse du soleil. L’erg est un univers en soi avec ses babs (ses portes), ses garas (éminences rocheuses isolées qui servent de point de repère, ses dunes petites (roboda) ou hautes (zemlet), ses plateaux (dakla) et dépressions (rbat)… A l’heure du téléphone portable et du GPS, la barque du désert (le chameau) reste encore le meilleur moyen (et le plus commode) pour s’y enfoncer!

Nos chameaux transportent toute l’intendance, en particulier les tentes nomades, fort utiles le soir venu! Nous naviguons 8 ou 15J au coeur du Sahara: « Du vent. Du sable.Des étoiles », c’est ainsi que Saint-Exupéry le définissait!

La petite palmeraie de l’oasis de Douz, au Sud de la Tunisie, dans le Grand Erg Oriental  est le point de départ de nombreuses randonnées chamelières dans le sud tunisien. A une poignée de kilomètres de la mer commence l’immense barrière de sable du Grand Erg Oriental, qui s’étend jusqu’au Niger…

C’est à pied, accompagnés de chameaux, que nous vous proposons de vous plonger dans l’immensité de cet univers magique, où le sable forme des vagues sinueuses travaillées par le vent et arpentées depuis des siècles par des nomades infatigables.

Suivant le rythme lent de notre caravane, en compagnie d’un guide et d’une équipe de chameliers m’razigues, nous découvrons le plaisir de fouler de nos pas les dunes sans cesse balayées par le vent. Lors des longues soirées autour du feu, nous savourons le silence du désert, sous un ciel scintillant de milliers d’étoiles.

Randonnées Zig-Zag en Tunisie

MONT MERU KILI ET NGORONGORO

2017
10.02

Groupe Zig-Zag au sommet du Kili.

« Devant eux, tout ce qu’ils pouvaient voir, vaste comme le monde immense, haut et incroyablement blanc dans le soleil, c’était le sommet carré du Kilimanjaro » – Ernest Hemingway, Les Neiges du Kilimanjaro.

Vous connaissez le Kilimanjaro ( de nom ! ) mais la Tanzanie ? Ce pays est beaucoup moins fréquenté que son voisin, le Kenya. Un pays de hauts plateaux couverts de savane. Une population essentiellement rurale de pasteurs et surtout de cultivateurs. Les réserves de Tanzanie abritent une faune très riche. Leur cadre (décrochement de la Rift Valley, cratère du N’Gorongoro) impressionne le voyageur le plus blasé. La réserve du cratère du N’Gorongoro avec ses milliers d’animaux en liberté est particulièrement impressionnante.

Les groupes Zig-Zag sur 2 semaines découvrent  ces réserves et ensuite accomplissent l’ascension du Kilimandjaro, le plus haut sommet de l’Afrique (5895 m). Gravissant les pentes du « Kibo », tous les étages de végétation se succèdent, de la forêt tropicale aux pelouses alpines et aux séneçons arborescents.

Lever de soleil sur le Kili (depuis le sommet du Mont Meru)

Avant d’attaquer le Kilimandjaro, si on a le temps,  le Mont Meru (magnifique volcan de 4 566m et 5e plus haut sommet d’Afrique) est recommandé pour l’acclimatation et se mérite : 3 jours de montée. Ce volcan est loin d’être endormi : sa dernière éruption date de la fin du XIXe S. et des sources d’eaux chaudes en jaillissent toujours de nos jours.

Le Glacier du Kili (sommet)
http://www.zigzag-randonnees.com/504/du-mont-meru-au-kilimanjaro-et-safari-n-gorongoro-16-jours-toute-l-annee.html

LES ILES DU CAP-VERT: SUIVEZ LE GUIDE!

2017
09.07

Les îles qui composent l’archipel du Cap Vert furent découvertes entre 1460 et 1463. La première île à être aperçue fut Santiago. Ensuite, furent découvertes les îles de Maio, Boa Vista, Sal, Fogo et Brava. Nous avons retrouvé une modeste brochure des années 30 consacrée au Cap-Vert!

L’archipel du Cap Vert est formé par deux groupe d’îles et d’îlots que l’on a convenu d’appeler Barlaventi et Sotavento parce qu’ordinairement, le vent dominant est du Nord-Est. Le premier groupe comprend les îles de Santo Antao, Sao Vicente et Ste Luzia et les îlots Branco et Raso, S. Nicolau, Bella Vista et Sal.

Dans les îles Barlavento, Santo Antao, la plus occidentale, est la plus accidentée: une île idéale pour la randonnée où on marche sur des sentiers et de vieux chemins pavés!

En 1503, on entreprit le peuplement de l’Ile de Fogo, qui commença à jouir des privilèges accordés à S. Thiago : céréales, ivoire, cire, coton, cuirs etc.

Le second groupe, les îles de Maio, S. Thiago, Fogo et Brava et les petits îlots du Rombo.

Ces îles sont situées dans l’océan Atlantique. Leur superficie totale est de 4930km² distribués de la façon suivante :

- l’île de S. Thiago (la plus grande) : 1980km²
- Santo Antao : 785km²
- Boa Vista : 613km²
- Fogo : 530km²
- S. Nicolau : 346km²
- Maio : 216km²
- Sal : 206km²
- S. Vicente : 195km²
- Brava : 56km²
- Santa Luzia et les petits îlots : 3km²

Randonnées Zig-Zag au Cap-Vert

ASCENSION DE L’ELBROUZ

2017
08.31

2 randonneuses Zig-Zag nous envoient une carte postale rafraichissante au mois d’août depuis le sommet de l’Elbrouz atteint après quelques jours d’ascension!

« DU VENT. DU SABLE. DES ETOILES » : ZIG-ZAG AU SAHARA !

2017
07.28

Zig-Zag randonne de l’erg de Merzouga dans le Sud marocain au désert de Wahiba en Oman, du Grand Erg Oriental en Tunisie au Dash-El-Kavir iranien ! Randonne ou plutôt navigue : « La Bosse Du Voyage » n’ est pas seulement une accroche, c’est aussi un résumé…

Comment mieux arpenter le désert qu’en caravane, en compagnie de dromadaires, accompagnés d’ambassadeurs touaregs, maures, berbères, chambaas, aït attas, bédouins ou toubous… ?

LE DESERT EN ZIG-ZAG


Le Sahara ? « Du vent. Du sable. Des étoiles » écrivait Saint-Exupéry (un de ceux dont les écrits ont fait connaître le Sahara en France). Le vent ? Le souffle du désert tantôt glacial tantôt étouffant mais un fidèle compagnon. Le sable ? Très pratique pour les bivouacs dans les oueds, wadis et autres koris. Les étoiles ? Des points de repère et des constellations  qu’on observe chaque soir l’hiver dans le ciel. La beauté des ciels étoilés sahariens vaut tous les palaces du monde.

Chaque hiver nos caravanes sillonnent le Sahara et d’autres déserts au Moyen-Orient, en Asie et en Afique depuis 30 ans.. Pendant une ou plusieurs semaines, elles partent pour une navigation au long cours : un point de départ, un point d’arrivée et entre des étapes dictées seulement par les points d’eau, les pâturages et notre fantaisie. Sur les chameaux de bât l’intendance suit et nous voyageons en toute autonomie parfois à des centaines de kilomètres de la première ville…Ces dernières années, sur les itinéraires les plus reculés, nous avons ajouté des téléphones thurayas. Sur les autres, les mobiles fonctionnent parfois !

Le Sahara, le plus grand désert du monde et un gigantesque sanctuaire naturel, reste une grande aventure à découvrir à la vitesse des chameaux.

QUAND LE SAHARA SE FERME


Le Sahara est-il devenu infréquentable ? Ces dernières années, nous avons dû renoncer à de nombreuses destinations en Afrique et au Moyen-Orient en raison des conflits en cours et des menaces pesant sur les voyageurs : Mauritanie, Mali, Niger, Algérie, Libye, Tchad, le Sinaï et le Désert Blanc en Egypte mais aussi la Syrie et le Yemen…

Les équipes locales, guides, chameliers, chauffeurs et cuisiniers avec qui nous avons travaillé parfois plus de 20 ans, ont été, comme tous ceux qui travaillaient dans le tourisme au Sahara et dans plusieurs pays du Moyen-Orient  affectés par la situation politique actuelle. Les uns comme les autres attendent des jours meilleurs et essaient de se débrouiller entre le transport, l’élevage, l’agriculture et les commerces. En Lybie, au Yemen et en Syrie, dans des pays en guerre, la survie est un combat quotidien et nous restons parfois de longs mois sans nouvelles.

OU ALLER AU SAHARA ?


Faut-il renoncer à arpenter le désert ? Nos randonnées sont une passerelle entre pays, entre espaces. Jamais les transports n’ont été aussi rapides et simples. Et il faudrait arrêter de voyager au Sud (en résumé) ? Nous ne le pensons pas !

Un coup d’oeil sur le site mais aussi sur notre blog et sur notre page facebook l’attestent. Nous continuons à randonner au Sahara(et au Moyen-Orient). Quelques exemples :

-au Maroc, l’hiver, nous avons de très nombreuses randonnées chamelières dans le Sud Marocain ainsi que sur la Côte Atlantique et aussi des randonnées muletières notamment dans l’Anti-Atlas. Le Maroc est peut-être le plus beau pays d’Afrique du Nord et son désert, par sa diversité, n’a rien à envier au Sahara Central. L’équipe locale avec Ahmed, Abdou et Mohamed travaille avec nous depuis plus de 30 ans…Elle connaît par cœur pistes caravanières et sentiers! Le Maroc est un pays ami et tranquille, une destination idéale pour combiner randonnée, nature et découverte en raison de son patrimoine architectural et culturel !

-le Sud Tunisien s’étend sur le Grand Erg Oriental. Au Sud de Douz, un océan de dunes attend le voyageur qui découvre au fil des jours la variété des paysages. En compagnie de notre équipe locale, on s’immerge dans cet univers de sable…Ces 2 dernières années, suite à plusieurs attentats, le tourisme saharien a quasi disparu. Sur place, dans le Sud, les rares randonneurs ont pu constater que tout était calme !

-le Nord-Soudan…La destination est peu connue mais chaque hiver nous y envoyons de petits groupes qui reviennent conquis par la beauté des paysages et du désert…A Méroé, le grand site archéologique du Nord Soudan, nous bivouaquons au pied des pyramides des pharaons noirs…Nous avons même réussi à monter des randonnées chamelières de Naga à Méroé !

UN PEU DE GEOPOLITIQUE?


Nous n’aimons guère les grands mots. Mais…Zig-Zag voyage et organise des voyages au Sahara et au Moyen-Orient depuis des décennies. Nous venons de vous donner un aperçu de nos voyages et de destinations sahariennes où nous sommes présents.

A écouter certains la question actuelle serait « Faut-il voyager dans les pays musulmans ?»

Pour nous cette question n’a pas de sens parce que nous refusons  de définir  un pays ou une population sur une base religieuse. D’ailleurs, en 30 ans de Zig-Zag, elle ne nous était jamais venue à l’esprit…Nous voyageons au Sahara, en Afrique et au Moyen-Orient…Nous voyageons au Maroc avec des marocains, en Tunisie avec des tunisiens, en Egypte avec des égyptiens, au Soudan avec des soudanais, en Oman avec des omanis, en Jordanie avec des jordaniens..etc…Dans chaque pays, la réalité est complexe et , à notre échelle, nous essayons d’en saisir des moments… En aucun cas, en Afrique, en Asie ou en Europe, on ne peut réduire un pays ou une population à une religion.

Derrière la question faussement naïve « Faut-il voyager dans les pays musulmans ?», il y a une vision du monde que nous ne partageons pas : le monde serait partagé en « civilisations » reposant sur la religion et antagoniques…C’est la thèse développée aux Etats-Unis par Samuel Huntington (dans son ouvrage « Le  Choc Des Civilisations ») et qui a rencontrée ces dernières années un large écho en Europe… Si on creuse un peu, on s’aperçoit que cet auteur n’a fait que recycler et mettre aux goût du jour des thèses développées par les extrême-droites européennes au début du XXème siècle.

Très peu pour nous qui persistons et signons. Nous voyageons et randonnons au Sahara. Aujourd’hui au Maroc, en Tunisie et au Soudan. Demain, dans les autres pays sahariens que nous aimons. Demain comme hier, jamais nous n’enfermerons et ne réduirons ces pays et leur populations à partir de catégories religieuses (ou pseudo-religieuses)… Désolé pour les amateurs de choc des civilisations et de guerre des religions !

Une lecture pour aller plus loin sur le Sahara? Nous vous recommandons le numéro de juillet/août 2015 de la Documentation Française consacré au « Sahara Un Désert Mondialisé ». L’article sur le Tourisme Saharien parle entre autres de Zig-Zag!

RANDONNEE SUR L’ILE D’AMORGOS

2017
07.27

Amorgos, une île toute en longueur : de vieux villages dispersés dans la montagne et quasi abandonnés, un magnifique monastère : Panaghia Chozoviotissa et partout la même aridité, la même âpreté des paysages, le soleil, le vent et la pierre…

Appréciez les magnifiques vues…

Découvrez la petite Eglise et la plage Agia Anna :

Randonnez sur de beaux sentiers, profitant de paysages à couper le souffle

Enfin, découvrez le célèbre monastère de Panaghia Chozoviotissa :

Une randonnée en liberté à découvrir sur le site de Zig-Zag :

http://www.zigzag-randonnees.com/2500/naxos-paros-et-amorgos.html


DANS LE LABYRINTHE DU SINE SALLOUM

2017
07.25

A 2 heures de Dakar, la porte de l’Afrique de l’Ouest, le voyageur découvre un univers magique: le Sine Salloum, un labyrinthe de terre et d’eau, un sanctuaire naturel…Nous découvrons ce monde à part en pirogue et à pied!

SENEGAL, LE PAYS DES FLEUVES

Sénégal, le pays du fleuve. Ou des fleuves? Ils ont capté la vie du pays. Le Sénégal et la Casamance se prêtent aux cultures, notamment du riz. Cultures, pêche, élevage et communications, la vie s’organise autour des fleuves !

Ils ont toujours servi de voies de communication, facilitant les échanges Est-Ouest. Aujourd’hui même, les communications Nord-Sud restent difficiles…. et l’attente au bac sur la Gambie longue.

D’autres cours d’eau, comme le Ferlo, le Siné et le Saloum sont fossiles : leurs vallées ont été envahies depuis longtemps par l’eau de mer. Ces sanctuaires naturels sont de paradis pour la faune, en particulier les oiseaux! Les eaux sont très poissonneuses: les villageois, quand ils peuvent combinent agriculture, élevage, pêche et  ramassage des coquillages.

LE SINE: UN LABYRINTHE AQUATIQUE

Entre Fadiout et Missira, le Sine est un labyrinthe de bolongs et de canaux entre les îles et les bras de terre…Un enchevêtrement de forêts et de mangroves entrecoupées de petits villages isolés accessibles uniquement en pirogue. Il faut parfois des heures de navigation pour les rejoindre par des bolongs qui serpentent paresseusement dans la mangrove.

La région du Siné offre de grands espaces d’évasion avec ses forêts de baobabs ou de roniers. Notre circuit nous conduit à travers  le Siné à la découverte de la lagune de la Somone (nombreux oiseaux), des bolongs du Siné  puis au coeur du pays Sérère. Nous combinons déplacements en pirogue et balades.

Le Sine-Salloum est un dédale de terre et d’eau, un labyrinthe d’îles et de bolongs (des bras de mer) où la nature paraît avoir gardé tous ses droits !  Il est issu des deltas fossiles des fleuves Salloum et Diombos. Cormorans, aigrettes, cigognes, pélicans, aigles pêcheurs, hérons, grues, flamands et goélands vivent dans et au-dessus de la mangrove. Plus rares, pygagrgue et martin-pêcheur ne sont pas absents…  De loin en loin, la silhouette d’un baobab troue le mur végétal…

Des villages de pêcheurs, parfois minuscules, se dissimulent dans les îles plus isolées.  Sur les îles les plus élevées, des cultures sont possibles.

Ce voyage est une plongée dans un univers magique, inaccessible et hors du temps. Combinant pirogue et marche, nous découvrons un monde fascinant.

http://www.zigzag-randonnees.com/543/rando-et-pirogue-dans-le-sine-salloum-9-jours-toute-l-annee.html

ARMENIE UN MUSEE A CIEL OUVERT

2017
07.10

L’Arménie est un pays de hautes montagnes et de de vallées fleuries, de terre brûlée par le soleil dans les plaines et de verts pâturages en altitude, une contrée aux lacs limpides et aux torrents tumultueux sous les neiges des sommets, proches ou lointain comme l’Ararat (5900m) à quelques dizaines de kilomètres d’Erevan mais inaccessible car en territoire turc.

On connaît très mal ce petit pays de 30000 km2, issu de l’URSS, en France. La chaîne du Petit Caucase le traverse d’Ouet en Est et plusieurs sommets (issus d’une activité volcanique intense) dépassent ou frisent les 4000 m (l’Aragatz4090m, l’Ajdahak 3597m, le Kapoutjouk 3940m) , donnant son caractère montagneux au pays.

Cette chaîne fut pendant des siècles disputée par 3 empires : ottoman, perse et russe…Comme en Afghanistan et en Asie Centrale, les Grandes Puissances s’appuyaient sur les populations locales pour étendre leur influence, combattre leurs rivaux : une version locale du        » Grand Jeu  » dont parle Kipling … , Il fallut attendre les années 20, un traité entre la Turquie et l’Union Soviétique pour que l’Arménie soviétique acquière une certaine stabilité dans ses frontières…

Elle accueillit à ce moment-là, comme d’autres pays du Moyen-Orient, la France et l’Amérique, les survivants du génocide arménien perpétré pendant la 1ère guerre mondiale dans le Nord-Est (et aussi le Sud-Est) de l’actuelle Turquie, dans les régions dites de la Grande et Petite Arménie où depuis des siècles coexistaient Turcs, Arméniens, Grecs, Yézidis…

Le spectacle du Mont Ararat, de son cône majestueux, visible depuis les hauteurs d’Erevan et des environs rappelle ce passé douloureux qui continue à hanter les Arméniens.

Zig-Zag a découvert en 2003 cette destination où nous retournons avec plaisir chaque année! L’Arménie n’est pas une destination touristique pourtant elle possède un patrimoine d’une grande richesse et des montagnes préservées.  Hovhannès qui a guidé notre dernier groupe en mai nous a envoyé quelques photos. Il y avait encore de la neige en mai sur les pentes de l’Adjahak! Notre groupe a alterné marche sur les pentes des principaux massifs et découverte culturelle.

Prairies et forêts avaient leurs habits de printemps: du vert partout! Les sentiers ne sont pas toujours entretenus et l’orientation peut être complexe! Le Nord-Est de l’Arménie est une gigantesque forêt de feuillus où il est facile de se perdre!

En altitude, les bergers yézidis ne sont pas encore là! Nous avions la montagne pour nous seuls! Pendant l’été les bergers yézidis gardent leurs troupeaux sur les pentes de l’Aragats et de l’Adjahak. Ils passent plusieurs mois avec leurs troupeaux en altitude!

Ci-dessous une famille de bergers yézidis photographiée devant la yourte familiale plantée en altitude pendant l’été!

http://www.zigzag-randonnees.com/2103/un-musee-a-ciel-ouvert-15-jours-de-juin-a-octobre.html

Au Sommet De L’Elbrouz!

2017
07.04

Sommet du Grand Caucase (la chaîne montagneuse qui sépare la Russie de la Géorgie), le Mont Elbrouz,à plus de 5000 m, est un géant…Difficile en raison de ses sautes d’humeur (permanentes!) et de son enneigement (lui aussi permanent). Plusieurs randonneurs Zig-Zag ont réalisé cette ascension…Nous donnons la parole à l’un d’entre eux!

« Une très belle aventure que je n’oublierai jamais…

Une semaine de préparation et d’ascension de l’Elbrouz, point culminant de l’Europe (5642 m) et donc un des « seven summits ». Il est aussi au passage le point culminant de la Fédération de Russie.

Sublimes paysages.

Ascension sans encombre jusqu’à 5200 m, puis le trip devient épique: front orageux, foudre, vent tempétueux, neige en abondance… D’une « simple » ascension, on passe en mode course de survie : mémorable. »

F.N.

Montée par le téléphérique : un sac puis un humain

Barrels huts

La journée d’acclimatation

Pashtukov

Le sommet

http://www.zigzag-randonnees.com/visuPage.php?id=2101&ids=1527,2104,2149,2176