Archive for mai, 2018

DES MONTAGNES AU DESERT: TRAVERSEE NORD SUD DE L’ATLAS


2018
05.04

Dans la région d’Azilal, à l’Est de Marrakech,   le Haut Atlas Central atteint sa plus grande ampleur. Du Nord au Sud, 6 chaînes (orientées Est-Ouest) se succèdent sur une centaine de kilomètres. Barres et dents culminent entre 3 000 et 4 000m verrouillant l’accès au Sahara. Les principaux sommets de la chaîne, le djebel Azourki (3 690 m), le djebel Tiguousli (3 825 m) et le djebel M’Goun (4 060 m) soulignent le caractère alpin de ces montagnes couvertes de neige plusieurs mois dans l’année.

LES AIT BOUGMEZ

Notre randonnée commence dans les environs d’Azilal et nous conduit dans les gorges du Dadès, aux portes du désert : nous associons ainsi hauts-plateaux de l’Atlas et oasis de la vallée du Draa, villages aux maisons fortifiées (les tirghermts) en terre du Nord et palmeraies riantes du Sud aux kasbahs centenaires…

Les Aït Bougmez, une vallée d’altitude, au Nord du M’Goun est notre point de départ. Des dizaines de villages se succèdent dans cette haute vallée, le plus souvent construits sur ses bords pour ne pas empiéter sur les cultures. Jusqu’il y a peu les berbères des Aït Bougmez vivaient en autarcie: céréales, arbres fruitiers et élevage étaient à la base d’un mode de vie très frugal! Mais quand plusieurs mois de l’année, l’hiver, on était à des jours de marche de la plaine, il valait mieux s’organiser…

LA MONTEE DU M’GOUN

Tous les villages des Ait Bougmez se caractérisent par leur architecture en terre qui n’a pas changé depuis des siècles. Les murs sont des assemblages de grandes briques de terre fabriquées à partir d’un coffrage en bois.  Aujourd’hui, les mulets sont toujours l’animal-roi (trait et transport) mais la route arrive dans les Aït Bougmez avec l’électricité et les paraboles…Dans les villages des gîtes se sont construits.

Mais dès qu’on s’éloigne de la vallée des Aït Bougmez, la nature reprend ses droits…Et le soir il faut camper, le plus souvent à côté de bergeries!

L’ascension du M’Goun est une très longue étape de crète à travers des paysages minéraux. A ne faire que par beau temps (ne pas oublier qu’on atteint les 4000m)!

DES GORGES DU M’GOUN AUX PORTES DU DESERT

Après le M’Goun, on bascule sur le versant Sud de l’Atlas. La végétation se fait plus rare. Arrivés dans les gorges du M’Goun, il faut marcher dans l’eau. Si le niveau est trop élevé, l’itinéraire est modifié et on emprunte alors les plateaux.

Par endroits, les gorges ne mesurent que quelques mètres de large: un gigantesque coup d’épée qui entaille sur plusieurs centaines de mètres les reliefs du Sud du Haut Atlas Central.

Au débouché des gorges, on atteint la vallée des roses et Qalaat El Gouna: le Sahara est proche! La montagne cède le pas au désert! Les caravanes qui traversaient le Sahara jusque Tombouctou et le fleuve Niger se formaient ici!

Toutes les photos de ce petit reportage sont de P. C. qui avec ses amis a accompli la randonnée « Traversée Nord-Sud De L’Atlas » en septembre 2016. Cet itinéraire est sur notre site:  http://www.zigzag-randonnees.com/2123/traversee-nord-sud-de-l-atlas-des-montagnes-au-desert-15-jours-avril-a-octobre.html