LE BOGOMILISME EN ZIG-ZAG!

2019
04.21

Cette hérésie médiévale dont le catharisme fut un écho naquit en Bulgarie au XIème siècle. Un moine bulgare, Bogomile (of course !), se révolta contre l’empereur byzantin. Il n’y a plus de bogomile en Bulgarie mais le bogomilisme est un excellent fil d’Ariane pour unvoyage au coeur des Balkans et dans le passé de la Bulgarie.

UNE HERESIE MEDIEVALE

L’hérésie bogomile et son succès s’expliquent aussi par l’ »irrédentisme » bulgare face à l’occupation byzantine et à l’église orthodoxe grecque. Les « Bogomiles » menacèrent un temps Constantinople. Décimés par plusieurs vagues de persécution, certains émigrèrent en Italie et en France au XIIème siècle et furent une des origines du catharisme. Ils transmirent à ce dernier la séparation entre « Parfaits » et simples croyants. Pour Bogomile, Satanaël, depuis l’enfer, tente de « reconquérir (la terre) avec ses alliés : les rois, les prêtres, les riches, l’Eglise… » (Les Hérésies, R. Varneigem). Avec un tel programme, il n’avait pas que des amis et bien de (pauvres !) bougres finirent sur le bûcher…

Cette tradition de résistance donna, par la suite, du fil à retordre à l’empire turc, successeur de Byzance. Bref, on se penche sur le bogomilisme et c’est tout le passé de la Bulgarie et des Balkans qui se bouscule sous notre regard…

Les Bogomiles nous ont laissé très peu de traces…Ne subsiste de cette page d’histoire des Balkans que des nécropoles comme à Zalbjak au Monténégro ou au Monténégro.

SUR LES TRACES DES BOGOMILES

Nous avons réalisé à plusieurs reprises  un voyage qui associe une découverte culturelle complète (plusieurs conférences avec d’éminents spécialistes sont prévues) de la Bulgarie et des Balkans à pied. Ce voyage est  résolument tourné vers l’histoire bulgare dont les témoignages architecturaux et artistiques agrémenteront notre périple.

Nous passons aussi 6 jours en Macédoine qui fut un haut lieu du bogomilisme.Les montagnes macédoniennes n’ont rien à envier à leurs voisines bulgares ou grecques. Les sommets Pelister (2600 m) et Galitchisa (2200 m) dominent les 2 très beaux lacs de montagne d’Ohrid et Prespa frontaliers avec l’Albanie (et aussi la Grèce pour le dernier). C’est au bord du lac d’Ohrid que Cyrille et Méthode, 2 moines byzantins, ont inventé l’écriture cyrillique au milieu du 9ème siècle. Ils n’avaient pas choisi ses rives au hasard : au cœur des Balkans slaves, ils étaient aussi proche de Byzance à laquelle la Via Egniatia (de Durres en Albanie à Thessalonique via la vallée du Drinn noir et le lac d’Ohrid) les reliait. Leurs disciples Clément et Naum ont fait d’Ohrid un foyer majeur de culture byzantine et aussi d’art.

Les témoignages architecturaux et picturaux de ce riche passé abondent : églises St Clément et Ste Sophie à Ohrid, St-Sauveur à Skopje, ex-monastères de St Naum et St-Pantelemion, magnifiques monastères de Treskavec à Prilep ou de St Jean Bigorski près de  Galicnic. Les fresques et icônes médiévales, notamment des XI et XII ème siècles, méritent à elles seules le voyage !

Your Reply